Archives pour la catégorie Actus

Korean Film Fridays : Through the Looking Glass

Short Screens embarque sur une collaboration avec le Centre Culturel Coréen de Bruxelles pour proposer dans le cadre de leur ciné-club du vendredi, le  Korean Film Fridays, une séance spéciale autour de la thématique des identités croisées.
Rendez-vous le vendredi 15 mars à 19h30, au Centre Culturel de Bruxelles, Rue de le Régence 4, 1000 Bruxelles – Entrée libre – sur réservation.

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

A3- 15-03

WE ARE DAERI UNJEON de Maxime Larondelle, documentaire, 2017, 31’  Chaque nuit, des milliers de « daeri unjeon » circulent dans les rues de Séoul. Pour un salaire de misère, ces travailleurs de la nuit ramènent chez eux les chauffeurs ivres avec leur voiture.  En présence du réalisateur.

MOTHER TONGUE de Susan Kim Danta, animation, 2002, 5’25’’ Une petite fille coréenne et sa maman enregistrent chaque jour des cassettes audio qu’elles envoient au papa, parti travailler en Australie.

THE BRONZE MIRROR de Susan Kim Danta, animation, 2007, 6’20’’ Adaptation d’un conte coréen. Un homme retourne chez lui quand il trouve un miroir qu’il ramène à la maison . Cet objet inconnu, où chaque membre de la famille y découvrent des reflets différents, sera la cause de nombreux troubles.

LAST LETTERS de Nils Clauss, docu-fiction, 2016, 7’    Le 16 avril 2014, un ferry coule au large de la Corée. Le film mêle documentaire et fiction pour explorer les émotions et le vide que la tragédie laisse derrière elle.

MIRROR IN MIND (SimGyeong) de Kim Seunghee, animation, 2014, 2’   Une femme explore son esprit où chaque élément imparfait la complètent.

COLD SUMMER de Park Nam-hui, fiction, 2013, 15’25’’     A la mort d’un homme, son ex-amante se présente face à l’épouse et à sa fille. Trois femmes qui ont perdu le même homme peuvent-elles partager les sentiments de solitude et d’abandon ?

THE WONDER HOSPITAL de Beomsik Shimbe Shim, animation film, 2010, 11’    Dans une étrange clinique, la chirurgie esthétique ne ressemble pas à ce qu’on peut imaginer.
Grand Prix, Festival Anima, Brussels 2012

GONG JU de Jerome Yoo, fiction, 2018, 10’27 »   Après un accès de violence à l’école, Gong Ju, une jeune lycéenne coréenne est envoyée par ses parents dans une école au Canada où ils espèrent que son comportement s’adoucira.

BOOK LANDSCAPE de Lee Lee Nam, expérimental, 6’25 »   A l’aide d’effets digitaux, l’artiste Lee Lee Nam anime et donne vie à deux tableaux traditionnels.

Short Screens #92 : les sept péchés capitaux

Laissez-vous transporter avec une sélection de courts métrages qui titilleront votre curiosité : entre gourmandise, envie, colère, avarice, orgueil, paresse et luxure, il y aura de quoi expier sa culpabilité.
Et pour couronner la séance, gourmandise oblige, nous vous proposons une dégustation de délices à faire damner un saint !

Rendez-vous le jeudi 28 février à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

A3- 92 les 7 péchés capitaux

PROGRAMMATION :

SOFT de Simon Ellis, fiction, Royaume-Uni, 2007, 14′
Un père et son fils sont indépendamment terrorisés par le même groupe de jeunes et contraints de faire face à la peur et à la colère.
PRIX DU JURY au Sundance Film Festival 2008.

PORTRAIT D’UNE PARESSEUSE de Chantal Akerman, expérimental, 1986, 7′
Chantal Akerman exploite sa propre vie pour nous donner sa vision de la paresse. Extrait du long-métrage « Seven Women, Seven Sins ».

CANICHE de Noémie Marsily et Carl Roosens, animation, Belgique, 2010, 15’15 »
Au milieu d’un grand vide, un magazine féminin, soulevé par le vent, traverse le décor … Des conseils de beauté s’échappent de la revue, ça excite un cabot qui lui cavale au cul …
PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE, compétition nationale Festival International du Film Francophone Namur 2012.
En présence des réalisateurs.

PAUVRE HISTOIRE PAUVRE 7 de Carl Roosens, animation-expérimental, Belgique, 2012, 4’14 »
« Mes Pauvre Histoire Pauvre n’ont aucune espèce d’importance.
Leurs images, leurs objets, leurs mots ont presque tous disparu.
C’était quelque chose qui s’approchait de moi à un certain moment. »

RAAK de Hanro Smitsman, fiction, Pays-Bas, 2006, 9′
Un garçon jette une pierre sur une voiture depuis un pont. La conséquence de colères accumulées et de chagrin non traité.
OURS D’OR du meilleur court-métrage au Festival de Berlin 2007.

BEAUTY de Rino Stefano Tagliafierro, expérimental, Italie, 2014, 10′
Des chefs-d’œuvre de la peinture prennent vie pour évoquer la naissance, la mort, l’amour, la sexualité, la douleur et la peur.

L’AVARE de Georges Méliès, fiction, France, 1908, 5′
Un vieil homme compte ses sous et éconduit ceux qui viennent le solliciter. Méliès présente sa vision de « L’Avare » de Molière.

DESSERTS de Jeff Stark, fiction, Royaume-Uni, 1998, 4′
Par une belle journée, un homme marche sur une plage déserte. Soudain il découvre un appétissant éclair au chocolat sur le sable…
Avec Ewan McGregor
OURS D’ARGENT au Festival de Berlin 1999

Short Screens #91 : Le Jour Le Plus Court : films d’ateliers

Véritables viviers de créativité, les ateliers de production cinématographique sillonnent le paysage belge et permettent à tous publics, auteurs ou non, de réaliser des œuvres de qualité. A l’occasion du Jour le plus Court organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, Short Screens met à l’honneur le travail remarquable de quelques unes de ces plateformes d’expression artistique foisonnante, avec une sélection « dernier cru » de fictions captivantes, d’animations soignées, de documentaires engagés ou encore de films expérimentaux poétiques.

Rendez-vous le jeudi 20 décembre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

A3- 91 Jour le plus court films d'ateliers

PROGRAMMATION :

LA MAZDA JAUNE ET SA SAINTETE de Sandra Heremans, docu-expé, 2018, 10’30’’(Atelier Graphoui)
L’histoire d’un missionnaire qui tombe amoureux d’une rwandaise se confond avec ce que les images et l’histoire coloniale signifient pour leur fille. En présence de la réalisatrice.

KA de Claudio Capanna, expérimental, 2017, 10’15’’ (Atelier Jeunes Cinéastes)
À travers une approche sensorielle, ce court métrage exprime la force sauvage qu’est la naissance. En présence du réalisateur.

LE MARCHEUR de Frédéric Hainaut, animation, 2017, 11’18’’ (Caméra-etc)
Le marcheur travaille dans une usine aviaire. Dégouté par son travail abject, il se met en marche et trouve refuge parmi les Indignés, tentant vaille que vaille de trouver une place dans le monde.
Prix du Meilleur Film d’Animation Francophone au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2018.

KL de William Henne et Yann Bonnin, expérimental, 2017, 3’45’’ (Zorobabel)
Une succession de photographies défilent rapidement. Le lieu n’est révélé que par des détails, cadrés en gros plan : traverses et rivets de voie ferrée, fenêtres, briques rouges, boue et flaques, détails de wagons, nœuds de fil barbelé…

CONFESSION de Vlad Mstaioni, fiction, 2018, 5’30’’ (Atelier Alfred)
Dans une église, une étrange confession…

LE COSTUME de Guillaume Herinckx, fiction, 2018, 9’ (Atelier Alfred)
Un sans-abri trouve dans une allée un costume aux effets très particuliers.

AHLAM de Saaid Hasbi, fiction, 2018, 7’ (Atelier Alfred)
Sur les côtes du Maroc, une danseuse, un peintre, l’insouciance du jeune couple d’artiste rattrapés par l’actualité.

SCORIE de Xavier Hinant, fiction, 2018, 14’ (Atelier Alfred)
Une jeune femme agressée par son compagnon. Comment et pourquoi en sont-ils arrivés là ? …

PENS(I)ONS QUARTIER de Aurélia Pfend, documentaire, 2017, 4’50’’ (Centre Vidéo de Bruxelles)
Des voisins avec le cœur sur la main pour leurs voisins.
S comme Senior, mais surtout comme ‘Service et Solidarité’.

LE GRENIER DES CASSEUSES DE CRISE de Aurélia Pfend, documentaire, 2017, 5’25’’ (Centre Vidéo de Bruxelles)
Une alternative au système patriarcal, raciste et capitaliste, un espace de liberté et de convivialité pour les femmes.

CORVIA de Joachin Guzman et Aurélia Pfend, documentaire, 2017, 6’ (Centre Vidéo de Bruxelles)
Un frigo avec des invendus alimentaires, disponible 24h/24 et 7j/7. Une garde-robe ouverte deux fois par semaine. Pas d’échanges monétaires, mais de l’attention et de la participation.

PALETACTIF de Manuel Hanot, documentaire, 2017, 6’ (Centre Vidéo de Bruxelles)
Un atelier de meubles gratuit et ouvert à tous, créé par des sans-papiers et un collectif citoyen. Plein d’engagement, de solidarité, de partage, de rêves réalistes, ce sont des acteurs du changement !

Short Screens #90 : identités coréennes

En ce mois du Festival du Film Coréen de Bruxelles, Short Screens s’intéresse à la vision de cinéastes coréens sur leurs identités. De la patrie à la terre d’accueil, ces visions font écho aux questions existentielles que se pose tout un chacun.

Rendez-vous le jeudi 29 novembre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !
A3- # 90 identités coréennes

PROGRAMMATION :

Performance live de chants traditionnels coréens avec notamment Sophie Rakotondrasoa, Yan Vandenbroucke, Mia van Eeghem et Lali Nea.

WHO ARE YOU ? de Kimura Byol, Belgique, 2014, 1’40 »
Sur fond sonore de discours de Malcom X sur le sens de l’appartenance et le nom de famille, des images d’enfants coréens orphelins, tous des adoptables de familles occidentales.

BRUSSELS, 2016 de Sara Sejin Chang, Pays-Bas/Belgique, 2016, 33′
Sous forme de lettre adressée à sa mère de Corée, Sara Sejin Chang, en résidence d’artiste à Bruxelles lors de la période des attentats et de la campagne du brexit, dresse un portrait politique poétique de la capitale belge. En présence de la réalisatrice.

BIKINI WORDS de Nils Clauss, Corée du Sud, 2016, 6’20 »
Au cours de l’expansion industrielle de la Corée dans les années 70 et 80, les conditions de travail et de logement ont suscité de nouveaux développements linguistiques chez les travailleurs.

DE L’AUTRE CÔTÉ de Sung-A Yoon, Belgique, 2005, 10’48 »
Une jeune femme fait la connaissance de son étrange voisin de palier qui semble en connaître bien plus qu’elle sur son pays d’origine. En présence de la réalisatrice.

DIALOGUES de Kimura Byol, Belgique, 2014, 1’40 »
CoréeS – une guerre, une division, une séparation et des retrouvailles autour de dialogues tirés de leçons de langue coréenne.

PROMESSE de Jéro Yun, France, 2010, 13’10 »
Née en Chine, d’origine coréenne, elle tient une auberge clandestine à Paris. Cela fait déjà neuf ans qu’elle n’a pas revu son fils. « Mon fils viendra sur cette terre promise. Oui. Mon fils viendra ».

Short Screens #89 : contes fantastiques

En cette fin d’octobre, Short Screens fête à sa manière les esprits, mystères, fantômes et étrangetés en tous genres avec une série de courts métrages à vous faire tressaillir et frissonner de peur et de plaisir !

Rendez-vous le jeudi 25 octobre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

A3- 89 Contes fantastiques

PROGRAMMATION :

VINCENT de Tim Burton, animation, Etats-Unis, 1982, 6’25”
Sous son apparence d’enfant bien élevé, Vincent, un petit garçon de 7 ans, rêve de transformer son chien en zombie, faire tremper sa tante dans une cuve de cire ou libérer son épouse, enterrée vivante…

DE VIJVER de Jeroen Dumoulein, fiction, Belgique, 2015, 17’
Début des années 1900, Christiane, une jeune fille de 12 ans, vit dans un grand château avec sa mère malade et une tante stricte mais dévouée. Derrière le château se trouve un étang dont la noirceur cache un secret. Christiane veut savoir lequel…

LES EFFACEURS de Gérald Frydman, animation, Belgique, 1991, 6’05”
Un homme fuit, le visage dans les mains. Il le cache, car celui-ci refuse de s’effacer.

BETELGEUSE de Bruno Tracq, fiction, Belgique/Irlande/Etats-Unis, 2016, 31’30’’
Depuis que son compagnon Elliot est mort dans un accident de voiture, Sarah, astrophysicienne, est prise de crises de panique dès qu’elle passe sa porte. Elle vit enfermée chez elle et passe ses journées à refaire ses calculs. Betelgeuse va exploser et la supernova pourrait balayer la vie sur terre.

BABYSITTING STORY de Vincent Smitz, fiction, Belgique, 2014, 21′
Deux jeunes filles, Sarah et Julie, se rendent chez la tante d’un ami pour y faire du baby-sitting. Une fois seules dans la maison, et alors qu’un orage gronde, Sarah profite de la naïveté de Julie pour lui raconter une histoire terrifiante qui se serait réellement passée dans la région.

Short Screens #88 : les Arts

Après la première édition de son festival d’été, Short Screens reprend ses séances thématiques mensuelles avec une programmation articulée autour des arts et leurs multiples expressions cinématographiques.
Des performances « live » viendront ponctuer une séance éclectique de courts métrages où se côtoient danse, architecture, parole, peinture, sculpture et musique.

Rendez-vous le jeudi 27 septembre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

 

A3- # 88 les Arts+

PROGRAMMATION :

PERFORMANCES LIVE :
– Les trois musiciens de « bruit-Machine » – Sylvestre Vergez, alto & violon, voix, bruitages, Mathieu Godefroy, violon, traitements sonores, voix, bruitages et Youen Cadiou, contrebasse baroque & jazz, voix, bruitages – improviseront sur différents films du cinéma muet.
– Yan Vandenbroucke interprétera un extrait de pansori, l’art coréen du récit chanté.

TARKOVSKY’S HOUSE de Christos Palamidis, expérimental, Grèce, 2008, 4’33 »
Film-hommage à Andrei Tarkovsky, qui construit une nouvelle narration à partir d’images récupérées de la courte mais puissante filmographie du grand maître. Bien loin du pastiche, le film revisite son univers singulier, à la lisière du psychologique et du mystique, et le transpose à une autre réalité.

AN AUTUMN WIND de Iara Lee, expérimental, Etats-Unis, 1994, 7’39 »
Le film met en lumière la simplicité et la grandeur des jardins japonais et met en scène un choc des réalités, raconté à travers la poésie haïku de Matsuo Bacho et la poésie d’Allen Ginsberg, fondateur de la Beat Generation, du mouvement hippie et de la contre-culture américaine.

COLOR OF REALITY de Jon Boogz, expérimental, Etats-Unis, 2016, 5’38 »
Connue pour ces body paintings absolument saisissants, l’artiste Alexa Meade a réalisé un clip en collaboration avec les danseurs Jon Boogz et Lil Buck.
Fable visuelle et moderne mêlant des pratiques artistiques différentes, le film nous immerge dans les réalités de notre monde : celles d’inégalités raciales et d’injustices. La peinture, le cinéma et la danse se rencontrent pour former un langage universel.

DRIPPED de Verrier Léo, animation, France, 2010, 8’20 »
Passionné de peinture, Jack écume les musées pour voler puis dévorer des tableaux !
Coloré, mystérieux et musical, le film de Léo Verrier est un hommage à la création picturale et à Jackson Pollock en particulier.

MAGRITTE OU LA LEÇON DE CHOSES de Luc de Heusch, documentaire, Belgique, 1960, 13’40’’
Le film entre dans l’univers de René Magritte accompagné du peintre lui-même. Mais, ce n’est pas seulement une introduction au surréalisme de Magritte, en faisant des choix cinématographiques (utilisation de fondus, cadrage et mise en scène…), il imite aussi le style et le formalisme du peintre et devient une œuvre à part entière.

Les Shorts d’été – #85 #86 #87

Pour marquer la rentrée, Short Screens est fier de présenter son premier mini-festival d’été.  Trois jours, trois séances, trois thématiques très variées pour plaire à tous les goûts et terminer les vacances en beauté !

Rendez-vous au Cinéma Aventure !

A3- 85-86-87 les shorts d'été

PROGRAMMATION

 

#87 : HOT SHORTS (18+) – VENDREDI 31/8 – 21H    Consultez la page Facebook de l’événement ici

O poetas das  coisas horriveis de Guy Charnaux, animation, Brésil, 5’16’’, 2017

Un fils annonce à son père qu’il veut devenir poète. Le père essaie d’aider son fils à s’accomplir, mais il échoue lamentablement. Adaptation d’un texte de Rafael Sperling, auteur sans concession et provocateur, pour public averti.

Ciné Palace de Séverine De Streyker Day, fiction, Belgique, 14’19’’, 2011

Dans un cinéma porno, une strip-teaseuse, des rencontres, des fantasmes et les surprises qui se cachent dans ce petit théâtre de la vie.

Vadātājs (The Evil One) de Janis Krivans et Armands Erglis, fiction, Lettonie, 5’24’’, 2010

Bon nombre de personnes se seraient égarés à cause du Vadātājs, démon de la mythologie lettone. Il peut être visible ou invisible. Dans ce court métrage coquin, nous dépassons la forme invisible du démon.

Tampa de Kyle Henry, fiction, Etats-Unis, 17’, 2011

A Tampa, un homme en proie à une crise de confiance personnelle cherche satisfaction dans les toilettes d’un centre commercial.
Comédie extraite de Fourplay, anthologie de 4 courts métrages délirants.

Un chant d’amour de Jean Genet, fiction, France, 25’, 1950

Depuis leurs cellules, deux prisonniers arrivent à communiquer grâce à un trou percé dans le mur qui les sépare. Avec la complicité silencieuse du gardien qui les observe par le judas, ils vont établir un contact amoureux et érotique. Unique film de Jean Genet, censuré pendant plus de 25 ans.

Le plombier de Xavier Seron et Méryl Fortunat-Rossi, fiction, Belgique/France, 13’54’’, 2016

Tom, un comédien flamand, remplace au pied levé un ami sur l’enregistrement d’un doublage. Une fois dans le studio, il s’aperçoit qu’il s’agit d’un porno à doubler en français. Magritte 2017 du meilleur court métrageEn présence des réalisateurs.

 

#86 : INDIE SHORTS / AUTO-PRODUCTIONS – JEUDI 30/8 – 19h30   Consultez la page Facebook de l’événement ici

Edgar et la douze demoiselle de Frederic Legrand, fiction, Belgique, 2014, 13’

Un jour Edgar, une créature étrange ignorée de tous, fait la rencontre de Douze, une automate désarticulée et rafistolée. En présence du réalisateur.

Syria de Nejm Michel Patoulatchi, expérimental, Belgique, 3’44’’, 2016

Via le langage du corps et de la danse, l’histoire d’un jeune, isolé, qui va se faire embrigadé dans une guerre au nom d’un dieu. En présence du réalisateur.

Tamam de Catherine Levêque, documentaire, Belgique, 9’08’’, 2017

Des jeunes réfugiés syriens racontent leur parcours et leurs espoirs et apportent un témoignage à contre-courant de la morosité ambiante.

Angle mort de Cédric Larcin, fiction, Belgique, 4’23’’, 2015

Atmosphère pleine de tension dans la rue, au lendemain d’un attentat. En présence du réalisateur. En présence du réalisateur.

Zeus de Quentin Van Roye, fiction, Belgique, 8’34’’, 2014

Isaac se rend à un entretien d’embauche pour un travail un peu particulier. En présence du réalisateur. En présence du réalisateur.

Selfportrait de Isobel Blank, expérimental, Italie, 2’54’’, 2009

L’autoportrait comme récréation de soi. Il y a la réalité et il y a le filtre qui rend surréaliste ce qui est réel.

Un minuto en la carretera de Carmen Barriuso Lajo, Espagne, 3’20’’

Un père et un fils confrontés à l’inéluctable. En présence de la réalisatrice. En présence de la réalisatrice.

Panneau de Gilles de Trazegnies, fiction, Belgique, 14’10’’, 2005

Lydia, non-voyante est accueillie par Gérard venu la conduire jusqu’au centre médical. Ils font un détour par un petit musée où Lydia se perd dans les couloirs.

L’émissaire de l’accélération de la normalisation ds choses de Haroun Zelakiev, fiction-expé, Belgique, 6’38’’

La normalisation universelle ou enfin comprendre comment le monde fonctionne… ou pas. En présence du réalisateur. En présence du réalisateur.

Adoption de Star Kim (aka Cho Mihee, aka Kimura Byol, aka Nathalie Lemoine), expérimental, Belgique, 7’35’’, 1988

Une adoptée coréenne écrit une lettre à sa mère biologique. Elle décrit ses sentiments dans son pays d’adoption.
Grand Prix « Etre jeune aujourd’hui en Europe » – Festival International du Film Indépendant de Bruxelles 1988.

 

#85 : KIDS (4-12 ANS) – MERCREDI 29 – 17h

Consultez la page Facebook de l’événement ici

Le petit chaperon rouge rural de Tex Avery, animation, Etats-Unis, 6’, 1949

L’adaptation version champêtre du Petit Chaperon Rouge.

Sientje de Christa Moesker, animation, Pays-Bas, 4’26’’, 1997

Une petite fille pique une crise de nerfs suite à une dispute avec ses parents. Mais que peut-elle faire pour se calmer ?

Laszlo de Nicolas Lemée, animation-fiction, France, 4’03’’, 2010

Laszlo est un homme sans racines qui aimerait juste vivre en paix, peu importe le lieu.

Lila de Carlos Lascano, animation-fiction, Argentine, 9’10’’, 2014

Lila utilise son imagination et ses talents de dessinatrice pour modifier la réalité.

Chromophobia de Raoul Servais, animation, Belgique, 10′, 1966

Des armées grises et uniformes ont envahi le monde dans l’intention d’imposer la domination totale du noir-gris-blanc. La résistance se manifestera sous la forme d’un bouffon écarlate. Grand Prix du court métrage à la Biennale de Venise 1966.

Raconte-moi… Le petit Prince de Jad Makki, fiction-animation, Belgique, 14’45’’, 2015

Entre rêve et réalité, le Petit Prince, perdu dans un univers qui n’est pas le sien, devient pour un temps l’unique compagnon de l’aviateur. Court-métrage en trois chapitres où se déploient plusieurs procédés audiovisuels, proposant une nouvelle lecture du célèbre conte de Saint-Exupéry.

 

Les séances au top #8 Format Court : spécial Belgique

Short Screens collabore avec Format Court pour présenter une séance de courts métrages belges dans le cadre des séances estivales sur le toit du Point Éphémère à Paris.

Rendez-vous le mercredi 8 août à 21h30, au Point Éphémère, Rue au quai de Valmy 200, 75010 Paris – PAF 5€

Visitez la page de l’événement ici !

PROGRAMME :

WELKOM de Pablo Munoz Gomez
fiction, Belgique, 2013, 17′

Jorge aime son père. Son père aime une poule. Jorge n’aime pas la poule, il veut la mettre dans un poulailler. Avant de construire ce poulailler, Jorge doit se procurer un permis de bâtir. Mais difficile d’obtenir quelque chose quand son jardin est en Flandre et qu’on ne parle pas le flamand

MAY DAY d’Olivier Magis et Fedrik De Beul
fiction, Belgique, 2017, 22′

Dans le salon de Thierry, plusieurs personnes qui ne se connaissent pas sont venues nourrir le même rêve : trouver un travail, et vite. Mais comme nous sommes à Bruxelles, rien ne se passe comme prévu.

LA DAME DANS LE TRAM de Jean-Philippe Laroche
fiction, Belgique, 1993, 7’45’’

Une rencontre forcée entre une dame acariâtre et un jeune homme noir dans le tram bruxellois.

ALICE ET MOI de Micha Wald
fiction, Belgique, 2006, 19’

Simon, trente ans, est peu sûr de lui. Aujourd’hui, il doit conduire sa vieille tante Mala à la mer, en compagnie de Lydia et Colette, deux amies de Mala. Pendant le trajet, Alice, sa petite amie, lui téléphone et ils se disputent. En bonnes grand-mères juives, les trois femmes s’immiscent petit à petit dans l’histoire de Simon ce qui, bien sûr, n’arrange rien à la situation.

TANGHI ARGENTINI de Guido Thys
fiction, Belgique, 2006, 14’

Nominé pour le meilleur court métrage aux Oscar 2007
Via Internet, André fait connaissance de Suzanne. Il lui fait croire qu’il est un danseur de tango émérite et le couple convient donc de se rendre ensemble à une soirée dansante. Mais André n’est en réalité qu’un piètre danseur et il demande à son collègue Frans, plus à l’aise dans la discipline, de le préparer à son rendez-vous.

 

Short Screens #81: « Hispanidad »

En ce mois d’avril qui commémore la mort de Cervantes, Short Screens s’est mis aux couleurs hispaniques pour vous offrir une séance olé, olé. Puisant dans le patrimoine cinématographique espagnol (Tierra sin pan de Luis Buñuel) ou dans les dernières productions de jeunes auteurs contemporains d’Amérique latine, tous genres confondus, la 81ème programmation de Short Screens aborde des thèmes qui participent de l’identité hispanique.

Rendez-vous le jeudi 26 avril à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

Programmation

Tierra sin pan (Las Hurdes) de Luis Buñuel, documentaire, Espagne, 1933, 27’ (Les Films du jeudi)


Las Hurdes, près de la frontière portugaise est une enclave, isolée du monde et du reste de l’Espagne par une haute barrière rocheuse. La population de ces terres arides tente de survivre à la pauvreté de ses sols. La faim, la malnutrition, les maladies et la mort frappent le quotidien de ces citoyens espagnols. Ces terres isolées sont pourtant reliées à l’un des plus grands foyers culturels européens. Salamanque n’est en effet située qu’à une centaine de kilomètres de là…

Atrapados al vuelo de Miguel Ángel Rosales, documentaire, Cuba, 2012, 12’ (EICTV), ESP st FR


Une réflexion sur la liberté comme espace construit à l’intérieur des contritions politiques et sociales, du point de vue de deux artisans, fabricants et commerçants de cages à oiseaux.

La Loteria de Shahir Daud, fiction, Etats-Unis, 2014, 9’ (Shivali Gulab), ESP st FR


Alors qu’il attend son avion pour embarquer afin d’immigrer aux Etats-Unis, Augusto Ramirez se remémore les trois plus grands regrets de sa vie.

Victor XX de Ian Garrido López, fiction, Espagne, 2015, 20’ (Escac Films), ESP st FR


Que se passerait-il si vous n’étiez pas à l’aise avec votre corps? Si vous décidiez d’une expérience sur votre genre?

Besos frios de Nicolas Rincón Gille, documentaire, Colombie/Belgique, 2016, 15’ (CBA/VOA ASBL/Medio de Contencion), ESP st FR


À la périphérie de Bogota, Les échos de jeunes voix se propagent. Leonardo, Omar, Jaime, Estiven, Diego et tant d’autres sont toujours là, malgré leur assassinat par l’armée, il y a six ou sept ans. Ils viennent visiter leurs mères et les embrassent, Leurs lèvres sont fraîches comme des glaçons. Ils sont des âmes bénies, veillant sur ceux qu’ils aiment.

Amor, nuestra prision de Carolina Corral, animation, Mexique, 2016, 5’ (La Sandia Digital & Magma Films), ESP st FR


Les enjeux de l’amour en prison. Des détenues mexicaines de Atlacholoaya racontent leurs relations amoureuses.

A3- 81 Hispanidad