Archives pour la catégorie Actus

Sidéral – Ciné Concert Cosmos Le Buisson – 11/09/2021 – 20:00

Short Screens vous emmène dans les mystères du Cosmos avec une série de courts métrages et de chants, poèmes et musiques interprétés en live par Yan Vandenbroucke et Stéphanie Mouton, dans le cadre magique du grenier de l’étable de la ferme agro-écologique Le Buisson.

Rendez-vous le samedi 11 septembre à 20h, à la ferme du Buisson , Rue du Buisson 6 – 7911 Oeudeghien (Frasnes-lez-Anvaing)

Accueil dès 19h avec bar ouvert et possibilité de petite restauration.

Places limitées – Sur réservation :  shortscreens@gmail.com 

Participation consciente.

PROGRAMMATION :

SIDÉRAL : texte poétique de l’écrivain liégeois Roland Counard évoquant le questionnement de la place de l’homme dans l’Univers. Mis en mots et en musique par Yan Vandenbroucke et Stéphanie Mouton, en impro live.

CHANTS en LIVE : Accompagnées d’images et de films, Yan Vandenbroucke soprano, et Stéphanie Mouton au piano, interprètent des mélodies et des chants issus de différents univers musicaux qui vous emporteront dans les étoiles.

Plusieurs courts métrages dont :

LA LUNE A UN METRE de Georges Méliès
Un astronome voit apparaître un diablotin et une noble dame. Des corps célestes s’animent sur un tableau noir, ses meubles disparaissent, et alors qu’il souhaite regarder la Lune avec un immense télescope, celle-ci lui apparaît à un mètre devant lui. Accompagnement piano en live par Stéphanie Mouton.

MY ROOM AT THE CENTRE OF THE UNIVERSE de Guy Spiller
Poussé par le souvenir de sa grand-mère, Elvirdo (16 ans) part à la recherche de réponses. Du Grand Télescope Sud-Africain (SALT) aux peintures rupestres ancestrales, il ramène ses découvertes dans sa chambre, où il relie l’archéologie et l’astronomie à l’art, et à la compréhension de la vie, de son héritage africain et de l’univers.

THE QUIET de Radheya Jegatheva
Un astronaute médite sur la quiétude de l’espace. La vérité est écrite dans les étoiles, mais que va-t-il découvrir ?

THE MUSIC OF THE SPHERES de Jon Bougher et Kohl Threlkeld
Grâce à un processus qui convertit les données scientifiques en sons, Wanda Diaz-Merced, astrophysicienne aveugle de Porto Rico, étudie l’univers en écoutant les étoiles. Comme elle le dit, « Si nous ne voyons qu’avec nos yeux, notre perception est très étroite. »

A3- # 105 Sidéral le buisson3

LES SHORTS D’ÉTÉ # 3

Short Screens présente du jeudi 26 au samedi 28 août, les troisièmes Shorts d’été, son mini-festival 3 jours/3 séances.

Avec des courts métrages de fiction, d’animation, documentaires et expérimentaux, des premières, des films primés, des classiques, avec la présence de réalisatrices et réalisateurs, et un mini concert.

info billetterie : Cinéma Aventure

A3- 109-111 les shorts d'été#3

Short Screens # 109 :  les pépites de Short Screens

Jeudi 26 août – 19:30    

Short Screens dévoile une série de courts métrages issus des nombreuses propositions reçues ou de films dénichés au fil des années, constituant un trésor riche en émotions de toutes sortes, avec des premières, des révélations, des confirmations. En présence des réalisatrices et réalisateurs.

Short Screens # 110 :  coups de cœur Festival Format Court 2020

Vendredi 27 août – 21:30    

Short Screens partage ses coups de cœur du Festival Format Court qui s’est tenu en ligne en novembre 2020, avec des courts métrages primés, engagés, endiablés. En présence de réalisateurs.

Short Screens # 111 :  voyage vers les étoiles

Samedi 28 août – 14:00       *  Séance jeune public  *

Des courts métrages pour petits et grands, avec une introduction musicale de Yan au chant et Gaëtan à la guitare, pour rire, chanter, apprendre, rêver d’étoiles et de cosmos.

Short Screens #108 : « Cinéma Cinéma »

Short Screens revient pour une séance spéciale pour célébrer le cinéma ! Avec 10 courts métrages réalisés par David Cronenberg, Nanni Moretti, Richard Olivier…
En hommage à Fritz Lang, la Cinémathèque, Dziga Vertov et son film « L’Homme à la Caméra », au cinéma hollywoodien, à Muybridge, et surtout aux spectateurs et au plaisir de se retrouver enfin ensemble dans une salle de cinéma !

Rendez-vous le jeudi 24 juin à 19h30, au Cinéma Aventure, Galerie du Centre 57 (accès via rue des Fripiers 17) 1000 Bruxelles 

Visitez la page Facebook de l’événement ici !    Billets

PROGRAMMATION :
CAMERA de David Cronenberg, Canada, 2000, fiction, 6’22’’
Tandis qu’un groupe de jeunes enfants se faufile avec du matériel de production pour le filmer, un comédien chevronné explique son étrange rapport à la caméra, qui le ramène à sa propre mortalité.
Camera, 2001, director David Cronenberg, courtesy Tiff’s Film Reference Library
CINEMA PARADISO 2020 de Anissa Bonnefont, France, 2020, 2’
Alors que les salles de cinéma doivent fermer pendant le Covid, la réalisatrice Anissa Bonnefont imagine un Paris où les immeubles deviennent écrans de nos films préférés, partagés ainsi avec les voisins.
THE EMPEROR OF TIME de Drew Christie, Etats-Unis, 2016, xp, 6’25’’
Raconté du point de vue de son fils abandonné et entièrement projeté à travers un Mutoscope (un des premiers appareils cinématographiques), cette semi-fiction invite à un voyage onirique à travers la vie d’Eadweard Muybridge, l’inventeur légendaire du cinéma.
THE END de Richard Olivier, Belgique, 1982, documentaire, 12’
Court-métrage documentaire dédié aux cinoches de quartier disparus, démolis, remplacés, transformés et oubliés. Avec Jacques Ledoux, fondateur du Musée du cinéma de Bruxelles (Cinematek), et Pierre Gueulette, l’exploitant du Movy Club, le dernier cinéma de quartier de Bruxelles.
Réalisé par le regretté Richard Olivier, cinéaste belge sans concession et farouchement indépendant.
L’ESPRIT DU LOUP de Katia Scarton-Kim, Suisse/France, 2015, fiction, 18’17’’
En avril 1933, les nazis sont au pouvoir en Allemagne. Ministre de l’Information et de la propagande, Joseph Goebbels convoque dans ses appartements privés le réalisateur Fritz Lang qui vient de terminer « Le Testament du Docteur Mabuse ». L’objet de la rencontre : convaincre l’homme le plus en vue du cinéma allemand de travailler pour le régime nazi.
FAST FILM de Virgil Widrich, Autriche, 2003, xp-animation, 13’15’’
Une course effrénée du héros pour libérer sa belle. Un hommage animé aux films hollywoodiens, réalisé en pliant 65 000 images tirées de plus de 300 films, avec une distribution inouïe : Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Cary Grant, Grace Kelly, Buster Keaton, John Wayne, Frankenstein, Godzilla, Indiana Jones, James Bond….
IL GIORNO DELLA PRIMA DI CLOSE-UP de Nanni Moretti, Italie, 1996, documentaire, 7’17’’
Le jour de la première italienne du film « Close Up » d’Abbas Kiarostami, Nanni Moretti en tant qu’exploitant d’un petit cinéma indépendant à Rome, fait preuve d’une attention méticuleuse aux détails qui frise l’obsession.
REEL LIFE de Anat Vovnoboy, Israël/Etats-Unis, 2012, documentaire, 17’
Collectionneur d’innombrables films, Gene Stavis, professeur d’histoire du cinéma et ancien directeur de l’American Cinematheque qu’il a créé avec le légendaire Henri Langlois, parle de sa passion pour le 7ème art, ne sachant pas toujours où s’arrête sa réalité et où commencent les films.
SAMEDI CINEMA de Mamadou Dia, Sénégal, 2016, fiction, 11’
Dans une petite ville du nord du Sénégal, deux jeunes cinéphiles passionnés ne veulent pas rater leur dernière chance de voir « Malcolm X » de Spike Lee, sur grand écran avant que le cinéma local ne ferme définitivement ses portes.
Pour payer leur ticket, ils proposent leur service de traduction orale et écrivent les lettres des voisins ne sachant écrire ou parler français.
WOMAN WITH AN EDITING BENCH de Karen Pearlman, Australie, 2016, fiction, 15’
Russie 1929, malgré les obstacles du régime de Staline, Dziga Vertov réalise ce qui deviendra un des plus grands films documentaire de l’histoire du cinéma : « L’Homme à la Caméra ».
« Woman with an Editing Bench » rend hommage à la créativité d’Elizaveta Svilova, la monteuse du film, sans qui ce chef-d’œuvre n’aurait jamais pu se faire.
A3 # 108 Cinéma Cinéma

Short Screens #107 : Poésie

cliquer ici =>   PROGRAMME Short Screens #107 Poésie

Short Screens a toujours eu à cœur, depuis maintenant plus de onze ans, de proposer des courts métrages d’hier et d’aujourd’hui, fruits de la créativité d’auteurs belges et étrangers, et ce en dehors des festivals et des heures télévisuelles tardives, dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire sur grand écran !

En cette fin d’année tellement particulière, où les salles de cinéma doivent garder portes closes, Short Screens a décidé pour fêter le « Jour le Plus Court », de néanmoins vous proposer une série de courts métrages en ligne.

Et pour embellir cette période de fêtes, Short Screens a opté pour une séance pleine de poésie avec des courts de fiction, d’animation, documentaires ou expérimentaux.

Dès ce lundi 21 décembre, notre sélection sur le thème de la poésie, sera disponible sur ce site, avec une série de liens pour pouvoir visionner les films.

Une grande pensée à tous les cinéastes, artistes, techniciens du cinéma et du monde culturel, et une pensée toute particulière à la formidable équipe du « Cinéma Aventure » à Bruxelles, qui accueille si généreusement Short Screens depuis déjà presque huit ans !

Bukowskid de Jean-Benoit Ugeux  Belgique / 2020 / xp / 16’43    Une série de 14 poèmes de Charles Bukowski mis en mots et en images par Jean-Benoit Ugeux

Sonámbulo de Theodore Ushev Canada / 2015 / animation / 4’20  Un voyage surréaliste à travers les formes et les couleurs, inspiré du poème « Romance Somnambule » de Federico García Lorca.

Refugee Blues de Stephan Bookas et Tristan Daws Royaume-Uni / 2016 / documentaire / 9’   Sur les vers du poème « Refugee Blues » écrit en 1939 par W.H. Auden et lu par Noah, réfugié et ancien enfant soldat de Ouganda, le film rend compte d’une journée dans la “jungle“ de Calais.

Je ne suis personne de Jonas Schloesing  France / 2011 / animation / 05’55  À Lisbonne, un aide-comptable vit incognito, et se délecte de sa propre transparence, de son incapacité à être parmi les vivants. Un portrait de Fernando Pessoa, poète de l’intranquillité.

Niofar de Hugo Lemant  France / 2016 / 7’   L’histoire d’une française partie rencontrer le Sénégal et ses habitants dans l’espoir de s’y intégrer. Un poème visuel sur la rencontre.

Le Jour nous écoute de Félix Dufour-Laperrière  Canada / 2013 / animation / 8’  Adaptation d’un texte de l’écrivaine Hélène Dorion qui évoque le sentiment que nous laisse un amour interrompu.

Bluebird de Monika Umba  Royaume-Uni / 2009 / animation / 2’10  Court musical inspiré du poème « Bluebird » de Charles Bukowski.

Speak White de Pierre Falardeau et Julien Poulin  Canada / 1980 / 6’   Réalisé à partir d’un poème écrit en 1968 par la poétesse québécoise Michèle Lalonde, sur un montage de photos chocs  dénonçant l’impérialisme économique et culturel des classes dominantes.

J’ai tant rêvé de toi de Emma Vakarelova  France / 2015 / animation / 3’   Un film sur l’Horizon et son amour impossible…. D’après un poème de Robert Desnos.

T.I.A (This is Africa) de Matthieu Maunier-Rossi  France / 2014 / 7’20   Chorégraphie dans les rues de Brazzaville sur un poème original écrit pour le film par Ronan Chéneau.

Le Songe De B. Soares de Thibault Chollet  France / 2019 / animation, expérimental / 6’   Librement inspiré du Livre de l’Intranquilité de Fernando Pessoa.

Ladies & Gentlemen… Mr. Leonard Cohen de Don Owen et Donald Brittain  Canada / 1965 / documentaire / 44’   Portrait de Leonard Cohen réalisé en 1965, période où il était alors poète et romancier à succès.

Une Leçon Particulière de Raphaël Chevènement France / 2007 / fiction / 10’14  Cyril, dix-sept ans, prend un cours particulier de français avec Éva, vingt-sept ans. Ils étudient un poème d’amour de Victor Hugo.

L’Étoile de mer de Man Ray  France / 1928 / expérimental / 15’50  Court-métrage surréaliste inspiré d’un poème de Robert Desnos.

Marguerite ou la vie tranquille de Stéphanie Murat  France / 2012 / 4’30  Marguerite Duras dit : « Écrire, c’est tenter de savoir ce qu’on écrirait si on écrivait. »

cliquer ici =>  PROGRAMME Short Screens #107 Poésie

SHORT SCREENS # 106 : Rencontres au bout du monde

Short Screens vous emmène dans un fabuleux tour du monde.  Amazonie, Cercle Arctique, Afrique, Mongolie, Océanie : voyage en cinq courts métrages vers cinq continents différents, qui abordent  le réchauffement climatique, les réfugiés, les histoires d’amour, la lutte pour l’indépendance, à travers de fabuleuses rencontres humaines.

Rendez-vous le jeudi 8 octobre à 19h30, au Cinéma Aventure, Galerie du Centre 57 (accès via rue des Fripiers 17) 1000 Bruxelles 

Visitez la page Facebook de l’événement ici !    Billets

 

PROGRAMMATION :

ADRIFT de Frederik Jan Depickere, Belgique, 2012, documentaire, 9′
Un réfugié africain erre dans une petite localité située à 150 km au-delà du cercle arctique.  – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR –

BIRD SONGS FROM AMAZONIA de Harry Bracho, Royaume-Uni / Venezuela, 2016, fiction, 25′
Une biologiste de Londres se rend en Amazonie pour étudier la flore locale. On lui conseille de ne pas s’approcher sans guide de l’Autana, une montagne considérée comme sacrée par les tribus locales. Elle fera exactement le contraire.
– EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR – (sous réserve mesures Covid).

IL PLEUT SUR OUAGA de Fabien Dao, France, 2017, fiction, 24’38’’
C’est la saison des amours, le pays se reconstruit après la révolution. Alpha s’apprête à rejoindre sa bien-aimée en France. Mais sa rencontre avec Leïla lui ouvre les yeux.

WANTOKS : Dance of Resilience in Melanesia de Iara Lee, Îles Salomon / Etats-Unis / Bulgarie, 2019, documentaire, 20′
Dans le Pacifique Sud, au Festival des arts et de la culture mélanésiens, des artistes utilisent leurs talents pour célébrer la culture locale et attirer l’attention internationale sur le sort de leurs îles, confrontés aux luttes pour leur indépendance et à l’élévation du niveau de la mer qui menace d’avaler à la fois la terre et la tradition.

WATER ! de Yi Zhong, Chine, 2017, fiction, 20′
Un jeune couple de citadins s’est installé dans les steppes de Mongolie. Un matin, leur puits est à sec et leurs 300 animaux attendent d’être abreuvés. La course à l’eau commence.

A3 # 106 Rencontres au bout du monde

Short Screens # 105 : Sidéral – ciné-concert Cosmos

Pour célébrer le retour de Short Screens, on vous emmène dans les mystères du Cosmos avec une série de courts métrages et de chants, poèmes et musiques interprétés en live par Yan Vandenbroucke, Emi Aomatsu et Stéphanie Mouton.

Rendez-vous le vendredi 28 août à 20h30, au Cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles 

PROGRAMMATION :

SIDÉRAL : texte poétique de l’écrivain liégeois Roland Counard évoquant le questionnement de la place de l’homme dans l’Univers. Mis en mots et en musique par Yan Vandenbroucke et Stéphanie Mouton, en impro live.

CHANTS en LIVE : Accompagnées d’images et de films, Yan Vandenbroucke soprano, et Emi Aomatsu au piano, interprètent des chants issus de différents univers musicaux qui vous emporteront dans les étoiles.

LA LUNE A UN METRE de Georges Méliès, France, 1898, fiction, 3’10″
Un astronome voit apparaître un diablotin et une noble dame. Des corps célestes s’animent sur un tableau noir, ses meubles disparaissent, et alors qu’il souhaite regarder la Lune avec un immense télescope, celle-ci lui apparaît à un mètre devant lui. Accompagnement piano en live par Stéphanie Mouton.

MY ROOM AT THE CENTRE OF THE UNIVERSE de Guy Spiller, Afrique du Sud, 2016, docu-fiction, 10’
Poussé par le souvenir de sa grand-mère, Elvirdo (16 ans) part à la recherche de réponses. Du Grand Télescope Sud-Africain (SALT) aux peintures rupestres ancestrales, il ramène ses découvertes dans sa chambre, où il relie l’archéologie et l’astronomie à l’art, et à la compréhension de la vie, de son héritage africain et de l’univers.

LE PRINCIPE D’INCERTITUDE de Salma Cheddadi, France, 2018, fiction, 20’
L’hypersensibilité de Jara lui fait percevoir d’autres possibles et l’éloigne peu à peu de Thor. Pour tenter de freiner l’érosion de leur couple, ils consultent un docteur, un docteur en philosophie et astrophysique des particules, pour tenter de comprendre ensemble où sont ces univers parallèles et comment gérer cette ubiquité.

THE MUSIC OF THE SPHERES de Jon Bougher et Kohl Threlkeld, Etats-Unis, 2016, documentaire, 5’20”
Grâce à un processus qui convertit les données scientifiques en sons, Wanda Diaz-Merced, astrophysicienne aveugle de Porto Rico, étudie l’univers en écoutant les étoiles. Comme elle le dit, « Si nous ne voyons qu’avec nos yeux, notre perception est très étroite. »

SUNDAYS de Mischa Rozema, Pays-Bas, 2015, fiction, 14’50’’
Dans un monde post-apocalyptique, Ben a la mémoire d’une vie passée qui ne lui appartient pas. Quand il se souvient d’Isabelle, son seul amour, commence alors une descente existentielle dans la confusion et le besoin désespéré de découvrir la vérité.

BEAUTY IN NUMBERS: Pi / 3.14 de Rebecka Taule, Norvège, 2016, animation, 4’10”
Film d’animation explorant les mystères du nombre infini pi. Utilisant des concepts mathématiques comme source d’inspiration, le film emmène le spectateur dans un voyage où le nombre infâme apparaît dans la nature.

A3- # 105 Sidéral

Short Screens # 103 : Le Jour le Plus Court – Love Actually

A l’occasion de la 6ème édition du Jour le Plus Court, Short Screens collabore avec l’Agence belge du court métrage pour vous concocter avant les fêtes de fin d’année, une séance spéciale avec 6 amours de courts belges !

Rendez-vous le jeudi 19 décembre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 8€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

A3 - Love Actually JLPC

PROGRAMMATION :

« A NEW OLD STORY » de Antoine Cuypers, Belgique, fiction, 2012, 24′
Au fil de leur errances quatre individus se croisent dans des lieux de passages. Peu à peu, aux échanges prudents des uns répondent les corps vibrants des autres, formant l’image de rencontres décisives.
Prix du meilleur court-métrage au Festival international du Film Francophone de Namur 2012.

« DJI VOU VEU VOLTI » de Benoit Feroumont, Belgique, animation, 2006, 12′
Dans le jardin du château royal, un troubadour chante une sérénade en wallon pour une belle princesse. Soudain, le sous-titre du film se rebelle, jusqu’à ce qu’il tombe, lui aussi, sous le charme de la belle.

« GRANITSA » de Vanja d’Alcantara, Belgique, fiction, 2006, 15′
Une femme étrangère voyage dans un train qui traverse la Russie. Elle regarde le paysage qui défile, et observe les gens sur les quais. Un jeune homme monte dans le train. Ils tentent un début de conversation, mais ne se comprennent pas.

« VIEUX COMME LE MONDE » de Hubert Fiasse & Carlos Gerardo Garcia, Belgique/France, documentaire, 2013, 11′
Et toi l’infidélité… ça te parle ? Tu pourrais peut-être nous en toucher un mot ? En présence du réalisateur.

« POULET POULET » de Damien Chemin, Belgique/France, fiction, 2006, 10′
Sylvie et Antoine sortent au restaurant chinois. Un plat de curry leur cause de graves ennuis. Choisir un plat est en effet parfois plus compliqué qu’on ne le croit. En présence du réalisateur.

« MAINTENANT IL FAUT GRANDIR » de Bruno Tondeur, Belgique, animation, 2012, 8′
Ours a peur du monde extérieur. retranché dans son appartement, qu’il ne quitte que pour se nourrir, il passe son temps sur son ordinateur. Entre les jeux en ligne et les sites pornos il rencontre Cutieflower sur un réseau social. Il en tombe directement amoureux.
Premier prix à Courts mais Trash 2013 

 

Short Screens # 102 : Korean Film Festival Brussels

Pour les 100 ans du cinéma coréen, Short Screens collabore avec le Korean Cultural Center Brussels et propose la séance courts métrages du 7ème Festival du Film Coréen de Bruxelles, avec des fictions, documentaires et animation.

Rendez-vous le jeudi 7 novembre à 19h, au Cinéma Galeries, Galerie de la Reine 26, 1000 Bruxelles – PAF 8€
A3-Korean Film Festival Short Films

JUDGEMENT de Park Chan-wook, fiction, Corée du Sud, 1999, 26′ Un couple et un employé de la morgue se disputent pour savoir qui est le véritable «propriétaire» du cadavre d’une jeune femme et le bénéficiaire des indemnités promises aux proches des victimes.

HAENYEO: WOMEN OF THE SEA de Kevin Sawicki, Alex Igidbashian et Jeong Daye, documentaire, Etats-Unis, 2013, 11’57 » Chuwar Park, plongeuse en apnée de 82 ans, toujours active et incroyablement dynamique, partage son quotidien et son passé dans la culture matriarcale unique de l’île de Jeju.

BARGAIN de Lee Chung-hyun, fiction, Corée du Sud, 2015, 14′ Dans une chambre d’hôtel, un homme d’âge moyen a un rendez-vous illicite avec une jeune femme en uniforme d’étudiante. Persuadé qu’elle n’est plus vierge, il négocie le prix qu’elle demande.

THE LIFE de Ryu Jin Ho, animation, Corée du Sud, 2006, 6’45 »             À travers les souvenirs d’un vieil homme, défile l’histoire sociopolitique de la Corée du Sud du XXe siècle.

SAWOL de Oh Eun Lee, documentaire, France, 2015, 13’50 »  Sawol signifie avril en coréen. En avril 2014, le ferry « Sewol » fait naufrage. Combinant images de synthèse et extraits d’actualité, l’artiste coréenne Oh Eun Lee, expatriée en France, exprime son ressenti sur ce drame qui a traumatisé tout un pays.

DAYTRIP de Park Chan-wook et Park Chan-kyong, fiction, Corée du Sud, 2012, 19’25 »  Une jeune chanteuse contrariée de ne pas avoir gagné un concours de chant Pansori, escalade avec son maître de chant une montagne pour pratiquer le Pansori dans la nature, comme le veut la tradition.