14125477_1773502859593824_8069277083852174060_o

Short Screens #88 : les Arts

Après la première édition de son festival d’été, Short Screens reprend ses séances thématiques mensuelles avec une programmation articulée autour des arts et leurs multiples expressions cinématographiques.
Des performances « live » viendront ponctuer une séance éclectique de courts métrages où se côtoient danse, architecture, parole, peinture, sculpture et musique.

Rendez-vous le jeudi 27 septembre à 19h30, au cinéma Aventure, Galerie du Centre, Rue des Fripiers 57, 1000 Bruxelles – PAF 6€

Visitez la page Facebook de l’événement ici !

 

A3- # 88 les Arts+

PROGRAMMATION :

PERFORMANCES LIVE :
– Les trois musiciens de « bruit-Machine » – Sylvestre Vergez, alto & violon, voix, bruitages, Mathieu Godefroy, violon, traitements sonores, voix, bruitages et Youen Cadiou, contrebasse baroque & jazz, voix, bruitages – improviseront sur différents films du cinéma muet.
– Yan Vandenbroucke interprétera un extrait de pansori, l’art coréen du récit chanté.

TARKOVSKY’S HOUSE de Christos Palamidis, expérimental, Grèce, 2008, 4’33 »
Film-hommage à Andrei Tarkovsky, qui construit une nouvelle narration à partir d’images récupérées de la courte mais puissante filmographie du grand maître. Bien loin du pastiche, le film revisite son univers singulier, à la lisière du psychologique et du mystique, et le transpose à une autre réalité.

AN AUTUMN WIND de Iara Lee, expérimental, Etats-Unis, 1994, 7’39 »
Le film met en lumière la simplicité et la grandeur des jardins japonais et met en scène un choc des réalités, raconté à travers la poésie haïku de Matsuo Bacho et la poésie d’Allen Ginsberg, fondateur de la Beat Generation, du mouvement hippie et de la contre-culture américaine.

COLOR OF REALITY de Jon Boogz, expérimental, Etats-Unis, 2016, 5’38 »
Connue pour ces body paintings absolument saisissants, l’artiste Alexa Meade a réalisé un clip en collaboration avec les danseurs Jon Boogz et Lil Buck.
Fable visuelle et moderne mêlant des pratiques artistiques différentes, le film nous immerge dans les réalités de notre monde : celles d’inégalités raciales et d’injustices. La peinture, le cinéma et la danse se rencontrent pour former un langage universel.

DRIPPED de Verrier Léo, animation, France, 2010, 8’20 »
Passionné de peinture, Jack écume les musées pour voler puis dévorer des tableaux !
Coloré, mystérieux et musical, le film de Léo Verrier est un hommage à la création picturale et à Jackson Pollock en particulier.

MAGRITTE OU LA LEÇON DE CHOSES de Luc de Heusch, documentaire, Belgique, 1960, 13’40’’
Le film entre dans l’univers de René Magritte accompagné du peintre lui-même. Mais, ce n’est pas seulement une introduction au surréalisme de Magritte, en faisant des choix cinématographiques (utilisation de fondus, cadrage et mise en scène…), il imite aussi le style et le formalisme du peintre et devient une œuvre à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *